• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Différents types de chauffage

Différents types de chauffage - Frank Roberts

J’avais lu que, près de soixante-quinze pour cent du chauffage au Canada, était consacré uniquement aux locaux d’habitation. Une étude montrait aussi que, pour bien se chauffer, il fallait diversifier son mode de chauffage, avoir par exemple, une thermopompe et une chaudière au gaz. Ces solutions ne m’enchantaient pas, car elles utilisaient trop d’énergies fossiles. Les articles que j’avais lus sur le chauffage au bois m’étonnèrent : les particules fines dégagées par ce type de chauffage, étaient très nocives. J’avais opté pour une production de chauffage faite par un poêle à bois. La réglementation actuelle concernant ces appareils était très codifiée. J’appris ainsi que, chez ma sœur, sa mairie avait limité l’utilisation de ce mode de production de chaleur. Je m’étais aussi tourné vers d’autres types de poêles, électriques ou à granulés. Ces derniers étaient très intéressants, du point de vue de l’écologie. Ils génèrent des émissions avec des taux de pollution aux particules fines moins élevés.

Je contactais un spécialiste pour m’installer mon nouveau poêle. Les délais de livraison étaient raisonnables. Lorsque j’eus l’évaluation du professionnel sur le rapport, entre ma surface d’habitation, et la quantité de bois que je devrais brûler, je fus très étonné qu’une telle consommation soit possible. Il me faudrait un abri très grand pour mettre une telle quantité de bûches, si je voulais être tranquille pendant tout l’hiver. Je n’avais pas la place de conserver autant de bois, mon terrain étant trop petit. Je demandais un devis pour un poêle à granulés. Il était difficile de trouver des fournisseurs de ce combustible, mais je parvins à en trouver un près de chez moi ; je connaissais bien la ville d’où il venait, car ma femme allait parfois voir un spécialiste qui lui donnait des conseils pour maigrir dans cet endroit.

Le professionnel me fit une installation exceptionnellement rapide. Le jour d’après, je mis en marche le poêle en suivant avec attention les instructions que l’installateur m’avait données. Après quelques heures, je sentais déjà une douce chaleur irradier du poêle. Le jour suivant, je notais une nette augmentation de la température intérieure de notre maison. Ma femme était enchantée de ce nouveau mode de chauffage. Nous avions des amis qui devaient venir pour dîner. Eux aussi furent impressionnés par la chaleur qui régnait dans notre logement. Nous avons donc, avant l’hiver d’après, installé deux autres poêles dans le même genre. Nous en sommes très satisfaits et nous recommandons les poêles à granulés à tout le monde, à présent.

À propos de l’auteur :

author