• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon frère, le footballeur

Mon frère, le footballeur - Frank Roberts

Quand nous étions petits, mon frère et moi, allions souvent au parc faire quelques parties de football. Il nous arrivait aussi d’inviter des amis pour faire quelques parties dans la cour derrière la maison. C’était des moments où mon père voyait déjà que mon frère avait beaucoup de talent pour ce sport. À l’école, il faisait toujours partie de l’équipe qui représentait l’établissement. Et pour cela, il avait des entraînements presque tous les jours quand on était au collège. Moi par contre, j’avais laissé tomber, même si on continuait à inviter des amis à la maison, quelques fois, le dimanche matin. En outre, avec ses entraînements, j’ai remarqué qu’il était devenu très endurant, et très fort physiquement. Alors, on arrivait à battre tous ceux qu’on invitait à la maison. À l’université, c’était la même chose. Il a intégré l’équipe de l’établissement, et a représenté le nom de ce dernier à diverses compétitions. Sur le plan régional, l’équipe était reconnue et redoutée, mais au niveau national, elle n’avait rien gagné durant le passage de mon frère. Cependant, ce passage lui a permis d’être recruté par un club professionnel. Aujourd’hui, il est en plein dans sa carrière de joueur de football. Ainsi, même s’il a déjà un enfant, il s’entraîne à tous les jours. Mais également, il a une hygiène de vie très saine. Il est très rare que je le voie boire une boisson alcoolisée. Et des fois, quand il vient à la maison, il ne prend qu’une seule bière pour me faire plaisir, comme il dit, et c’est tout. En effet, il veut avoir une très bonne image sur son public, et être l’exemple des jeunes. Aujourd’hui, il est dans un club entraîné par un coach d’une soixantaine d’années qui suit des traitement des varices. Mais malgré ça, c’est un très bon entraîneur. Il sait exploiter les qualités de mon frère et de toute l’équipe, que ce soit au niveau physique ou technique. Il sait aussi motiver les joueurs. Et c’est pour ça que mon frère est aussi enthousiaste à chaque entraînement et pendant les matchs. Par ailleurs, mon frère avec son poste de footballeur, gagne bien sa vie. Et même si sa femme tient une boutique d’articles de sport, je pense que c’est juste pour appuyer son mari dans sa passion. Bref, même si mon frère a un travail atypique, je l’admire par le sport qu’il fait, et la passion qu’il a dans ce dernier. En faire un métier, je ne l’aurai pas pensé quand nous étions jeunes. Mais maintenant, quand je le vois, je le soutiens à fond, car il a le don d’être un bon joueur. 

À propos de l’auteur :

author